Articles

Soins de proximité: Marisol Touraine veut expérimenter de nouveaux modes de rémunération et de coopération

Imprimer
Catégorie : Revue de presse
Créé le mardi 21 août 2012

marisol touraineFRANGY-EN-BRESSE (Saône-et-Loire), 20 août 2012 (APM) - La ministre de la santé et des affaires sociales, Marisol Touraine, a annoncé dimanche le lancement d'une expérimentation de nouveaux modes de rémunération et de coopération pour la médecine de proximité.



Dans un discours prononcé lors de la 40ème édition de la Fête de la rose à Frangy-en-Bresse (Saône-et-Loire), transmis à l'APM, Marisol Touraine a rappelé l'engagement du gouvernement sur l'objectif national des dépenses d'assurance maladie (Ondam) pour 2013, ainsi que les promesses du chef de l'Etat en matière de politique de santé.

Elle a annoncé la mise en place d'ici "quelques semaines" d'une expérimentation "qui permettra de redonner confiance dans la médecine de proximité, en valorisant le travail d'équipe dans les maisons de santé par exemple, en mettant fin à la seule tarification à l'acte pour valoriser la rémunération forfaitaire, qui permet de renforcer la prévention, en mettant en avant la coordination entre les professionnels".

Marisol Touraine a fait allusion à des processus de délégation de tâches, indiquant n'être "pas certaine qu'il faille être médecin pour tout ce qui aujourd'hui dépend d'eux".

"Les premières décisions seront prises dans le cadre de la loi de financement de la sécurité sociale [LFSS], à l'automne", a-t-elle poursuivi, ajoutant qu'elle proposerait d'expérimenter cette réorganisation dans une ou deux régions, pendant un an.

Elle n'a pas précisé si cette expérimentation était liée ou non à celles des nouveaux modes de rémunération, en gestation depuis 2008 et prolongée jusqu'en 2014 par la LFSS pour 2012 (cf APM VGNIL001 et APM COOJR007).

Marisol Touraine a par ailleurs observé que les études de médecine devraient désormais "imposer des stages dans les déserts médicaux".

Elle a réaffirmé son souhait de modifier la loi hôpital, patients, santé et territoires (HPST) afin que "le rôle et la place" particuliers de l'hôpital public "soient reconnus comme tels", tout en soulignant la nécessité de favoriser les soins à domicile lorsqu'ils sont possibles, ce qui permet de générer des économies.

"Mais l'hôpital doit se sentir soutenu: je l'ai dit à l'ensemble des organisations syndicales que j'ai reçues. Je veux rendre sa fierté et sa confiance à l'hôpital", a-t-elle ajouté, soulignant avoir proposé d''utiliser les fonds du grand emprunt pour la construction d'hôpitaux, et annonçant le lancement de "concertations sur un pacte de confiance pour l'hôpital, qui examine notamment les conditions de travail, l'évolution des carrières".

Elle a de nouveau défendu la suppression du droit de timbre de 30 euros pour accéder à l'aide médicale de l'Etat (AME), adoptée dans la loi de finances rectificative pour 2012, critiquant l'attitude consistant à culpabiliser les malades et les personnes en difficulté.

vg/ab/APM polsan
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

VGPHK004 20/08/2012 14:02 ACTU

Sunday the 17th. Copyright © 2008-2015 www.fo-hotel-dieu.eg2.fr - Tous droits réservés - mur@ton . Joomla 3.0 Template.