Articles

AVENIR DE L’HOTEL-DIEU : Les réactions des syndicats et de la coalition

Imprimer
Catégorie : Revue de presse
Créé le mercredi 7 septembre 2011

Creusot info logo

FO «pas rassuré»
CFDT : «Si la Croix Rouge dit 750 emplois, on dit banco»
ACTUALISE MERCREDI MATIN avec le communiqué de la coalition santé.

 

Murat Berberoglu (FO Santé)
«2 projets qui ne rassurent en rien !
Primo, nous avons le projet ministériel conduit par jacques Métais avec ses multiples scénarii : le 1, le 2, le 3 et finalement le 3 bis qui se traduit par l'usage de  la FHD comme variable d'ajustement avec une coupe sombre chez le personnel Fehap creusotin et  la fermeture du site Harfleur.
Secundo, Le projet Croix-Rouge qui souhaite récupérer toutes les activités médicales sur le site Foch et Harfleur et laisser la chirurgie, maternité et pédiatrie à Montceau. Pour dire les choses plus clairement : les activités qui rapportent au Creusot et le reste à Montceau.
Il n'y a pas de véritable prise de risque par la Croix-Rouge et le projet présenté comme soit disant "ambitieux"  n'était que de la poudre aux yeux. La question est de savoir si la chirurgie est viable sur la communauté creusot-montceau avec un site chirurgical à Montceau ! ou iront les Creusotins? A Chalon ?...Et à long terme que deviendrait Montceau dans ce projet ?
De facto, il n'y a aucune visibilité sur le plan social et les projets ne sont pas aboutis : la mission ministérielle comme la Croix-Rouge doivent revoir leur copie !»

Stéphane Fuster (CFDT Santé)
«On est forcément dans l’expectative, puisque nous n’avons aucune approche chiffrée. Rien sur les statuts et rien sur les salaires. Il est clair que pour nous, les projets doivent se construire avec des hommes et avec des femmes. Oui pour développer la cardiologie et la pneumologie. Mais avec qui ? Des pneumologues, il n’y en a pas. Il faut attendre d’en savoir plus sur les projets. Mais il est clair que si la Croix Rouge dit 750 emplois au Creusot, on dit banco !
Maintenant, il faut des assurances sur le SMUR. Il faut que ce soit écrit.
Il est clair aussi que si c’est le projet Croix Rouge qui est retenu, c’est adieu à l’Hôpital neuf communautaire.
Enfin, concernant la maternité, je pense impératif que la question soit traitée en considérant l’avenir de la maternité d’Autun. Bref, il y a encore beaucoup de choses à éclaircir».

COALITION SANTE (communiqué)
Dans l’état actuel de nos informations, limité au projet de la Croix Rouge Française et tel qu’il a été présenté, le Creusot perd :

  •  le pôle mère enfant,
  •  la chirurgie,
  •  les urgences la nuit entre 20H et 8H du matin.

Comme il n’est pas certain que Montceau soit en situation pour qu’on lui propose de récupérer ces services, l’offre de soins de proximité ne répondra plus aux besoins d’un bassin de 120 000 habitants.
De plus, si le même projet Croix Rouge Française est acté, Montceau perdra :
¬    une partie de la médecine polyvalente et une partie de la rhumatologie,
¬    la cardio/pneumo,
¬    l’oncologie.
Nous sommes donc bien en présence d’un plan perdant/perdant.
En conséquence, il est urgent que l’état prenne ses responsabilités en assumant ses prérogatives de mission de service public pour maintenir une offre publique de soins de proximité cohérente et pérenne sur Montceau et le Creusot.
Il est urgent que les usagers, les personnels, les élus se mobilisent pour endiguer ce qui se prépare.
La Coalition Solidarité santé, dans les jours à venir, sera à même de faire des propositions d’action pour dire haut et fort :
1 > l’Etat doit rapidement prendre ses responsabilités en reprenant les actifs de l’hôtel-Dieu pour sécuriser le patrimoine humain et matériel.
2 > Assurer au Creusot et à Montceau le maintien de tous les services et leur potentiel humain pour assurer la continuité de l’offre de santé exigée pour les besoins de la population. Ce maintien comprend la chirurgie et les urgences 24/24 sur les 2 sites. Ces deux exigences n’enlèvent rien à l’utilité des autres services. Elles apportent, entre autre, une réponse  aux personnes âgées et à leurs familles en ce qui concerne les déplacements. Nous posons également là le problème de la proximité et de la sécurité des soins.
3 > Des investissements à la hauteur de l’enjeu pour garantir l’offre de santé pendant la période transitoire qui nous mènera vers la construction d'un hôpital public neuf.
Ces trois volets représentent des conditions sine qua non qui nous éloignent de la catastrophe sanitaire et sociale, arrêtent la dégradation de l’emploi, dessinent de la perspective pour une santé d’avenir sur ce territoire.


Thursday the 19th. Copyright © 2008-2015 www.fo-hotel-dieu.eg2.fr - Tous droits réservés - mur@ton . Joomla 3.0 Template.