Articles

Hôtel-Dieu du Creusot (Saône-et-Loire): le groupe SOS Santé retenu pour la reprise de l'établissement

Imprimer
Catégorie : Revue de presse
Créé le mardi 22 décembre 2015

apmCHALON-SUR-SAONE, 21 décembre 2015 (APM) - Le tribunal de grande instance de Chalon-sur-Sâone (Saône-et-Loire) s'est prononcé jeudi en faveur de l'offre de SOS Santé pour la reprise de l'Hôtel-Dieu du Creusot, a annoncé le groupe dans un communiqué.

 

Cet établissement de santé privé d'intérêt collectif (Espic), adhérent à la fédération des établissements hospitaliers et d'aide à la personne (Fehap), était géré par la fondation de l'Hôtel-Dieu. D'importantes difficultés financières ont conduit à son redressement judiciaire en 2011 puis à sa liquidation en octobre 2015 (cf APM CBPCR003).

Plusieurs projets de reprise de l'établissement ont été étudiés (cf APM PM7NFR076) jusqu'à cette décision du tribunal jeudi dernier.

Le groupe SOS Santé, qui gère sept hôpitaux en Lorraine et en Ile-de-France, détaille dans son communiqué les grandes orientations du projet médical qui a été élaboré à l'occasion de la reprise et été validé par l'agence régionale de santé (ARS) Bourgogne. Elles visent à consolider "la mission d'hôpital de proximité de l'Hôtel-Dieu" et à poursuivre "le développement de pôles d'excellence".

Le projet médical prévoit un "renforcement en médecine, chirurgie et obstétrique". Le groupe assure que la prise en charge du cancer sera "élargie" avec la chimiothérapie et que les activités de référence telle que la diabétologie seront "renforcées".

Des activités qui faisaient jusqu'alors "défaut", comme l'orthopédie et les soins de premier recours, seront développées, explique la direction dans le communiqué. Une IRM devrait venir compléter le plateau d'imagerie de l'établissement. L'offre de pédiatrie serait maintenue "sous une nouvelle forme", et la mission des urgences et du Smur seraient confortées.

SOS Santé indique qu'une maîtrise des charges est "nécessaire" pour garantir le retour à l'équilibre" et "pérenniser" l'Hôtel-Dieu tout en veillant à une "amélioration constante" de l'offre hôtelière et du confort des patients.

Le groupe, qui n'a pas souhaité communiquer à l'APM l'offre de rachat de l'Hôtel-Dieu, prévoit de supprimer 67 postes, d'après ce document dont l'APM a eu copie auprès d'une autre source.

Parmi ces suppressions, il y aurait 25 départs volontaires et 42 licenciements contraints sur un effectif de 603 salariés avant le jugement.

Pour FO Santé Hôtel-Dieu Le Creusot, le nombre d'emplois sauvés reste "insuffisant" mais "c'est toujours mieux que les 114 licenciements annoncés à la première audience du 13 octobre". "La demande de report de FO a donc permis de diminuer le nombre de licenciements mais tout reste à faire", souligne le syndicat dans un communiqué.

clt/san/APM polsan
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

CLT8NZK4JU 21/12/2015 18:00 POLSAN - ETABLISSEMENTS

Sunday the 17th. Copyright © 2008-2015 www.fo-hotel-dieu.eg2.fr - Tous droits réservés - mur@ton . Joomla 3.0 Template.