Articles

CONSEIL MUNICIPAL : La ville du Creusot va financer l'acquisition d'un robot chirurgical à l'Hôtel-Dieu

Imprimer
Catégorie : Revue de presse
Créé le vendredi 8 mars 2019

robotCe sera le 1er en Saône-et-Loire et seulement le 3ème en Bourgogne - Franche-Comté.
«Un investissement de 1,5 million d'euros, sans augmentation des impôts», a annoncé le Maire David Marti, ce lundi soir, au conseil municipal.
Ce robot doit arriver en avril dans le bloc opératoire où le groupe SOS a lancé 5,5 millions d'euros d'investissements.
Le robot chirurgical est de nature à séduire les jeunes chirurgiens. C'est une excellente nouvelle pour toute la Saône-et-Loire.
«L’Hôtel-Dieu du Creusot s’est remis à flot, investit et conforte son activité», se réjouit David Marti.
Le Creusot va intégrer l'élite des blocs opératoires en France.

martiC’était le 6 décembre 2016. Dans une interview à creusot-infos (cliquez ici pour la relire) le Docteur Jean-Philibert Combier, chirurgien à l’Hôtel-Dieu, avait déclaré : «Si on arrive à avoir un robot chirurgical, cela permettrait de pérenniser nos activités».
Et il avait ajouté : «Quand on explore par cœlioscopie, le chirurgien travaille sur une console. Quand on est en mode classique, on a des mouvements contraints. Le robot a plus de précision et offre une vision en 3D. Et par exemple, sur le cancer de la prostate, on obtient de meilleurs résultats. Je pense que si on arrivait à avoir un robot chirurgical, on pourrait faire venir d’autres chirurgiens. L’avenir de la chirurgie, pour certaines pratiques, passe par la robotisation. Et en la matière il vaut mieux être en avance».
Un peu plus de deux ans après ce vœu formulé en forme de rêve, l’arrivée d’un robot chirurgical à l’Hôtel-Dieu est imminente.

Un investissement exceptionnel pour toute la région


C’est en effet dans le courant du mois d’avril qu’il va arriver. Et la ville du Creusot pourra être particulièrement fière de cet investissement. Car c’est la ville du Creusot qui va financer cet investissement exceptionnel pour l’Hôtel-Dieu, pour Le Creusot, pour la Communauté Urbaine et pour toute la Saône-et-Loire.
Si cet investissement financé par la ville du Creusot à hauteur de 1,5 million d’euros est possible, c’est tout simplement parce que la ville du Creusot, quand l’établissement était au plus mal, avait racheté les murs pour apporter des liquidités et assurer un avenir. Celui-ci a été difficile pendant quelques mois. Et puis depuis deux ans, l’activité s’est envolée et confortée, ainsi que Philippe Bucheret, le directeur et Sylvaine Clavel, présidente de la CME l’ont souligné dans une interview à creusot-infos (cliquez ici).
Philippe Bucheret avait notamment souligné que le groupe SOS avait demandé à Jean-Philibert Combier d’être le chef de projet, le chef de file pour construire un nouvel avenir chirurgical.
«Nous voulons aller vers des pratiques chirurgicales innovantes» avait déclaré Philippe Bucheret.

6 millions d'euros d'investissements au total


L’idée d’un robot chirurgical a donc fait plus que son chemin, puisque ce sera une réalité d’ici quelques semaines. C’est ce que le Maire David Marti a annoncé ce lundi soir, à l’occasion du débat d’orientation budgétaire.
Il a rappelé que le groupe SOS a lancé un programme de plus de 7 millions d’euros d’investissements, dont 1,5 million pour les urgences. Les travaux sont toujours en cours. Et donc 5,5 millions d’euros pour le bloc chirurgical.
«Le groupe SOS nous a demandé si la ville pouvait accompagner. Après de multiples échanges, comme nous sommes propriétaires des murs, et comme nous sommes sur le domaine de la santé, un bien commun à toute la population, la ville du Creusot a décidé de répondre favorablement. Nous allons donc apporter un financement de 1,5 million d’euros, correspondant à l’acquisition du robot», précise David Marti.

L'Hôtel-Dieu dans l'élite des blocs opératoires


Ce robot chirurgical permettra à l’Hôtel-Dieu d’être dans l’élite des blocs opératoires en France. Ce sera le troisième en Bourgogne – Franche-Comté après Dijon et Belfort, le second en Bourgogne après le CHU et donc le premier en Saône-et-Loire.
Un investissement de nature à séduire fortement les jeunes chirurgiens qui se forment tous sur cette nouvelle technique, particulièrement performante, notamment, pour les cancers de la prostate. Mais pas seulement, on s’en doute.
«Ce financement se fera sans augmentation de la fiscalité, car grâce à notre bonne gestion, nous avons une très bonne capacité d’emprunt. On devrait pour cet investissement emprunter seulement 1 million d’euros. Les 500.000 euros restants seront en autofinancement».
L’arrivée de ce robot chirurgical (photo d’illustration) est évidemment une très très bonne nouvelle pour les patients de la Région, de la Saône-et-Loire et du Sud Bourgogne.
«L’Hôtel-Dieu du Creusot s’est remis à flot, investit et conforte son activité», se réjouit David Marti. Le Maire a annoncé qu’il réunira l’ensemble des élus, avant le vote du budget, pour une présentation détaillée du projet, qui sera effectuée par Philippe Bucheret.

Alain BOLLERY Creusot-infos
Thursday the 23rd. Copyright © 2008-2015 www.fo-hotel-dieu.eg2.fr - Tous droits réservés - mur@ton . Joomla 3.0 Template.