Articles

« Pour un hôpital unique communautaire » répond Didier Mathus

Imprimer
Catégorie : Revue de presse
Créé le lundi 14 novembre 2011

didier mathus député"Les instances de l’hôpital de Montceau ayant été suspendues depuis le 1er janvier, je n’y ai plus de prérogatives directes.

Si j’ai choisi toutefois de ne pas prendre de position publique jusqu’à présent ce n’est pas pour cette raison, mais pour permettre à l’IGAS, à l’ARS et à l’administrateur judiciaire de travailler en recherchant la meilleure solution possible pour nos hôpitaux.

 

Il y a près d’un an, nous avons en commun accepté la perspective proposée par l’Etat : dépôt de bilan de l’Hôtel-Dieu, administration provisoire de Montceau pour aboutir à la constitution d’un établissement unifié. Cette perspective d’un hôpital public unique dans la Communauté, permettant ainsi de construire un grand pôle hospitalier de l’ouest du département, a justifié les efforts accomplis depuis, en particulier par le personnel de Montceau, sous l’autorité de la mission IGAS qui est venue sur notre territoire à la demande, je le rappelle, du conseil d’administration de l’Hôtel-Dieu.

Aujourd’hui, alors que les deux sites sont sur la voie de l’équilibre financier, une offre déposée par un organisme privé, la Croix Rouge, remet en cause cette perspective.

Bien que n’ayant pas d’hostilité de principe à cette offre si elle pouvait permettre d’aller dans le bon sens, je constate qu’elle conduit à casser tout rassemblement, toute perspective d’hôpital communautaire et qu’elle pose par ailleurs de sérieux problèmes dans l’organisation médicale, en particulier pour la cardiologie.

L’hypothèse évoquée par André Billardon jeudi soir, reprise des activités en l’état de l’Hôtel-Dieu par la Croix Rouge et adjonction d’une filière cardiologie, n’est pas acceptable. Le C.H. de Montceau n’a accepté de se séparer de la maternité et de la chirurgie viscérale que pour contribuer à la constitution d’un hôpital communautaire unique. Il faut maintenant aller au bout de cette logique. Confier ces services à la Croix Rouge s’apparenterait en effet à un hold-up sur l’hôpital public et sur l’offre de soins de Montceau.

Je n’imagine pas une seule seconde que cette hypothèse puisse être retenue. Tenons-nous éloignés de la politique du pire… L’avenir de nos hôpitaux exige responsabilité et pondération.

La mission de l’IGAS qui a élaboré plusieurs scénarii a proposé au final de conforter l’existant, en maintenant les activités médicales telles qu’elles sont aujourd’hui organisées entre Le Creusot et Montceau, en l’améliorant toutefois suite aux demandes des professionnels, dans le cadre d’un hôpital unique communautaire. Je crois que c’est la voie de la raison.

Cet hôpital public unique pourrait ensuite bien évidemment coopérer avec l’hôpital public de Chalon pour offrir à tous les patients la meilleure prise en charge possible."

Didier Mathus


« … alors naturellement les hôpitaux de Montceau et de Chalon auraient vocation à s’allier… » affirme C. Sirugue, député-maire de Chalon-sur-Saône

christophe sirugue

"Un autre enjeu réside dans la délicate situation de l’offre sanitaire en Saône-et-Loire. Les coopérations entre le nouvel hôpital de Chalon et un établissement unifié sur la communauté urbaine sont nécessaires pour conforter l’offre publique de santé » a assuré Christophe Sirugue lors de la conférence de presse où il officialisait sa candidature au nom du PS, sur la 5ème circonscription.

Mais le candidat de ne pas se contenter de cela et même de « tacler » le maire du Creusot : André Billardon, en assénant : « Je prends ici l’engagement que nous travaillerons à ce que ce partenariat se fasse dans le respect des intérêts de chacun des bassins de vie. Chalon n’a pas vocation à vampiriser les moyens sanitaires de l’ensemble du territoire. J’ai déjà plaidé pour une communauté hospitalière de territoire construite sur un projet médical partagé permettant également le maintien de l’autonomie des sites. La raison voudrait que se structure un établissement unique sur la communauté à l’issue des procédures en cours tant à l’Hôtel-Dieu qu’au entre hospitalier de Montceau pour constituer le grand pôle hospitalier nécessaire à l’ouest du département. Si malgré tout, le choix était fait pour l’Hôtel-Dieu d’une stratégie solitaire avec la Croix-Rouge, alors naturellement les hôpitaux de Montceau et de Chalon auraient vocation à s’allier, à s’épauler sans concurrence, pour garantir une offre d’hospitalisation publique de qualité."

Photo et article : Annabelle Berthier, Montceau News



Saturday the 16th. Copyright © 2008-2015 www.fo-hotel-dieu.eg2.fr - Tous droits réservés - mur@ton . Joomla 3.0 Template.