Articles

HOTEL-DIEU DU CREUSOT : Coup de force des Hospitaliers contre les menaces de suppressions d'emplois

Imprimer
Catégorie : Revue de presse
Créé le mardi 17 janvier 2012

Creusot info logoLes hospitaliers du Creusot avaient annoncé vouloir mener une action au péage de l'A6 à Chalon Sud. C'était pour faire diversion. Car c'est le trafic des Trains à Grande Vitesse qu'ils ont fait interrompre entre Paris et Lyon en bloquant un TGV en gare de Creusot TGV. Le reportage photos de «creusot-infos» et notre vidéo.

 

blocage tgv fo

Pour protester contre le plan Métais qui prévoit un nombre important de suppressions d'emplois, mais aussi pour demander des garanties quant à leur avenir, plus de 150 salariés de l'Hôtel-Dieu du Creusot se sont rendus ce mardi après-midi au Tribunal de Grande Instance de Chalon-sur-Saône (cliquez ici pour voir notre reportage photos). Une mobilisation pour bien marquer leur détermination à voir émerger une autre solution que le projet qui, initialement, prévoyait plus de 170 suppressions d'emplois.
Comme cela avait été pronostiqué à l'occasion du conseil municipal extraordinaire qui s'est tenu en mairie du Creusot le 9 janvier, le Tribunal a suivi la demande l'administrateur judiciaire et a décidé de prolonger de deux mois la période d'observation.
Un temps qui devrait être mis à profit, d'une part pour tenter de faire évoluer le projet de reprise présenté par le SIH de Montceau. Mais aussi et surtout pour voir dans quelle mesure l'Hôtel-Dieu peut présenter et faire adopter un plan de continuation. C'est André Billardon qui a annoncé aux salariés que le Tribunal avait décidé de prolonger la période d'observation.
Une période au cours de laquelle les salariés comptent se mobiliser avec des actions. La première aura donc été de bloquer le TGV de 16h46 pour Paris. Murat Berberoglu en tête, malgré les gendarmes, les salariés sont descendus sur la voie et ont bloqué le TGV arrivé de Lyon et qui a pu repartir en direction de la capitale seulement à 17h32. Pendant toute la période, pour éviter tout incident, la SNCF avait décidé de bloquer l'ensemble du trafic entre Paris et Lyon, avec des TGV arrêtés en pleine campagne…
Les hospitaliers du Creusot ont voulu marquer les esprits. Et leur coup de force, qui les a donc vus bloquer le trafic des TGV entre Paris et Lyon, n'est pas sans rappeler un autre combat. En 1984, après le dépôt de bilan de Creusot Loire, c'est déjà le trafic des TGV qui avait été coupé par les salariés en colère.
Les deux mois à venir vont être déterminants pour l'avenir de l'Hôtel-Dieu du Creusot. La nouvelle période d'observation, qui pourrait au maximum durer pendant six mois, sera cruciale pour l'avenir. Avec à l'arrivée, pour le Tribunal, la lourde responsabilité de choisir entre un plan dont les salariés contestent les suppressions d'emplois et le coût social pour l'Hôtel-Dieu, et une poursuite d'activités qui est en cours d'examen et dont on ne connait pas encore la teneur.
Ce mardi, c'est à l'appel de FO, de la CFDT et de la CGT que les salariés inquiets ont mené leur action. Un signal fort envoyé tant à l'Agence Régionale de Santé qu'au Ministère de la Santé.

blocage tgv fo

Alain BOLLERY
Friday the 15th. Copyright © 2008-2015 www.fo-hotel-dieu.eg2.fr - Tous droits réservés - mur@ton . Joomla 3.0 Template.