Articles

Ordre infirmier : La loi Santé en remet une couche…

Imprimer
Catégorie : Confédération Générale du Travail Force Ouvrière
Créé le dimanche 10 juillet 2016

La loi Santé en remet une couche… et l’Ordre Infirmier en profite pour assigner certains établissements du département devant le tribunal administratif de Dijon dans une procédure visant à invalider un recrutement d’IDE.

Le motif invoqué par la structure ordinale est la « non-inscription » à l’Ordre des candidats reçus. L’ARS de Bourgogne, prise de panique, écrit aux directeurs d’établissement, alors qu’il y a quelques mois, la Ministre de la Santé qualifiait l’ordre national des infirmiers « de moribond dont l’avenir est incertain » ! Où est la cohérence de l’État ??

Force Ouvrière interpelle la Ministre !

Extrait du courrier adressé par la Fédération Force Ouvrière au Ministère de la Santé jeudi 23 juin 2016 pour faire suite au courrier que l’ARS a envoyé début juin aux directeurs d’établissements (cf. au dos)

…. « Comme vous le savez, depuis 2006, dans le cadre d’une intersyndicale nationale, nous dénonçons l’existence même des Ordres et en particulier celui des infirmiers. Nous avons toujours défendu l’idée que nous ne pouvons pas accepter d’avoir à payer pour avoir le droit de travailler. Les infirmiers se sont soumis à un examen validant une formation et un diplôme, à notre sens cela suffit pour avoir le droit d’exercer leur métier.

La loi Santé est venue, à notre grande surprise conforter l’ONI, alors qu’il y a quelques mois la Ministre de la Santé s’exprimait publiquement devant l’Assemblée nationale en qualifiant l’Ordre infirmier « de moribond dont l’avenir est incertain».

Nous avons été destinataires ces dernières heures de la copie d’un courrier émanant, comme par hasard, de l’ARS Bourgogne-Franche-Comté. Celui-ci à notre sens va trop vite en besogne. Si la Loi santé a malheureusement conforté l’ONI, il n’en reste pas moins qu’aucun décret n’est paru à ce jour. Nous nous inscrivons en faux quant aux directives données par le Directeur de  l’ARS désignant les directeurs d’établissement comme comptables et responsables  aujourd’hui de l’inscription des infirmiers à l’ONI.

De ce fait, nous souhaitons qu’une clarification très rapide soit faite par la DGOS sur ce dossier, par le biais d’un rappel à l’ordre aux ARS »….

 

La DGOS, dans  un souci de cohérence, doit répondre à notre interpellation !

Attendons cette réponse qui donnera aux  ARS,donc aux directeurs d’établissement, la conduite à tenir !

 

DGOS : Direction Générale de l’Organisation des Soins

 

Extrait du courrier que l’ARS a adressé début juin aux directeurs d’établissement de la Région Bourgogne

Sunday the 17th. Copyright © 2008-2015 www.fo-hotel-dieu.eg2.fr - Tous droits réservés - mur@ton . Joomla 3.0 Template.