Articles

La CRF ne déposera pas de projet de reprise de la Fondation Hôtel-Dieu

Imprimer
Catégorie : H.D. Le Creusot
Créé le mercredi 16 novembre 2011

logo crfLe conseil d'administration de la CRF a décidé de ne pas déposer de projet de reprise de la Fondation Hôtel-Dieu Le Creusot suite à l'incapacité de pouvoir travailler avec le CH Montceau. A ce jour, le seul repreneur connu est donc l'Etat avec le projet Métais. Ci dessous le communiqué de la CRF.

 La Croix-Rouge française ne recueille pas les garanties nécessaires pour présenter son projet de reprise de l’Hôtel Dieu du Creusot

Fondée pour soigner, porteuse d’un emblème symbolisant la santé, la Croix-Rouge française, association loi 1901, reconnue d’utilité publique, se positionne à l’articulation du sanitaire et du social.

Elle s’intègre dans le système global de santé français dans des missions pour lesquelles les besoins sont les moins couverts. Comprenant 45 établissements répartis dans 29 départements, la filière sanitaire de la Croix-Rouge française se structure principalement autour des établissements de santé. Elle comporte également des centres de santé (médicaux et dentaires) et des maisons des parents.

Forte de son histoire et de son savoir faire dans le domaine de la santé et s’appuyant sur la proximité du Centre de Rééducation de Mardor à Couches-les-Mines, la Croix-Rouge française étudiait depuis plusieurs semaines une proposition d’offre de reprise des activités de la Fondation Hôtel Dieu du Creusot. Ce travail, conduit en lien étroit avec l’Agence Régionale de Santé, visait à aboutir à un schéma concerté d’organisation des activités avec le Syndicat Inter Hospitalier (S.I.H) de Montceau-les-Mines.

Trois aspects fondamentaux présidaient à cette réflexion :

  • l’organisation d’une offre de soins coordonnée et concertée avec le SIH de Montceau les Mines, garantissant dans la durée le maintien d’une offre de proximité au service des populations du territoire,
  • la construction d’une offre sociale préservant le plus grand nombre d’emplois, notamment par l’apport d’activités complémentaires dans le champ des soins de suite et de réadaptation,
  • l’élaboration d’un schéma d’organisation des activités médicales garantissant la pérennité de l’Hôtel Dieu et s’appuyant sur le déploiement de filières complètes de prise en charge.


La Croix-Rouge française porte parmi les ambitions de sa stratégie 2015, d’être demain encore plus qu’aujourd’hui, un acteur engagé et performant au service de ceux qui en ont besoin. Par son action, elle s’efforce de soigner et de restaurer les conditions de l’autonomie du malade, de favoriser sa réinsertion et son accès aux dispositifs de soins, dans une démarche préventive et éducative. Elle s’inscrit dans une ambition plus large de promotion de la santé des personnes les plus vulnérables, visant à favoriser leur autonomie personnelle et sociale ainsi que leur insertion sociale et professionnelle.

La réflexion engagée par la Croix-Rouge française dans le cadre de l’appel d’offres pour la reprise de l’Hôtel Dieu du Creusot, s’inscrivait pleinement dans cette volonté de permettre l’accès pour tous à des soins de qualité et de promouvoir des réponses innovantes. Cet engagement rejoint la philosophie de la Fondation Hôtel Dieu du Creusot.

Elle devait permettre le maintien d’un pôle hospitalier fort sur le Creusot, à la fois complémentaire de celui de Montceau mais préservant son identité privée non lucrative, offrant ainsi aux personnels un cadre d’emploi similaire à celui qu’ils connaissent aujourd’hui.

Des conditions de coopération et des garanties qui ne sont pas réunies.

L’appel d’offre publié le 7 octobre dernier prévoit un calendrier précis et une remise des offres pour le 18 novembre 2011 auprès du Tribunal de Grande Instance de Chalon sur Saône. Malgré l’importance des travaux conduits, qui confortent la Croix Rouge française dans la conviction que les solutions qu’elle proposait étaient à la fois équilibrées, pertinentes et viables, elle constate que les conditions d’une offre ne sont pas réunies.

En effet, l’aboutissement d’un tel projet supposait de convenir d’un schéma concerté d’organisation des activités. Les conditions d’une telle coopération n’ont pu être trouvées avec les équipes du SIH de Montceau. Dès lors, ni la répartition future des activités, ni les conditions d’accompagnement et de déroulement d’une phase transitoire n’ont pu être garanties. L’absence d’accord clair sur l’organisation à venir aurait également placé de nombreux professionnels dans l’incertitude sur leur devenir.

Dans ces conditions, constatant que le respect des principes fondateurs de son projet ne pouvaient être assurés et de façon à laisser pleinement s’exprimer d’autres alternatives, la Croix-Rouge française est conduite à renoncer au dépôt d’une offre de reprise auprès du Tribunal de Grande Instance.

 

Friday the 15th. Copyright © 2008-2015 www.fo-hotel-dieu.eg2.fr - Tous droits réservés - mur@ton . Joomla 3.0 Template.