Communiqué de presse intersyndical : CFTC, CGT, FO

Imprimer

Les Organisations syndicales CFTC, CGT, et FO ont décidé communément de boycotter la conférence salariale annuelle du secteur associatif de ce lundi 4 février au Ministère des Affaires Sociales et de la Santé.

En effet pour les trois OS, dans une période d’austérité générale et de négociations contraintes par des enveloppes salariales bloquées, convier les partenaires sociaux, pour entendre magnifier le bilan des accords 2012, relève de la provocation et d’une véritable mascarade. Blocage de la valeur du point depuis trois ans, démantèlement des Conventions Collectives, c’est cela la réalité pour un ministère prônant qualité et bientraitance pour les usagers, alors que de son côté il ne cesse de maltraiter le million de salariés du secteur.

Il est en effet intolérable, dans le secteur de la Branche à Domicile, de laisser s’installer, les yeux fermés, la paupérisation des salariés. Ce sont désormais 48% d’entre eux, souvent à temps partiel non choisi, qui sont rattrapés par le SMIC pendant que certains doivent utiliser leur propre véhicule personnel pour une bonne partie de kilomètres à leur charge. Quel autre secteur économique accepterait de telles contraintes….. ? On ne pourra pas parler de prise en charge de la dépendance et d’exigence de qualité, sans les moyens nécessaires, ni sans une autre reconnaissance des personnels, aujourd’hui, traduites par des milliers de licenciement.


Dans le secteur de la branche Sanitaire Sociale et Médico-Sociale, nous assistons à un véritable déni des principes de la négociation collective, et l’année 2012 n’aura été que la traduction d’un total mépris des Organisations Syndicales où les employeurs ont confondu le mot négociation avec ostracisme, hégémonie, et despotisme.

Suite à l’agrément récent de la décision patronale FEHAP, les trois organisations syndicales tiennent à dénoncer la collusion, désormais évidente, avec le Ministère des Affaires sociales et de la Santé, qui ne daigne même pas répondre à nos courriers. Madame la Ministre a, par ailleurs, volontairement rejeté toute rencontre avec les Organisations Syndicales ayant dénoncé majoritairement l’avenant mis à signature, laissant apparaître des jeux d’alliance manifestes ! Il s’agit là, d’une véritable violation des principes de la négociation collective mettant à mal les fondements de la loi du 11 février 1950 C’est donc une lourde responsabilité que porte le Ministère des affaires Sociales et de la Santé, qui en ouvrant une large brèche au démantèlement des Conventions Collectives du secteur, laisse craindre le pire pour La CROIX ROUGE et les CCN 65 et 66 dans les prochains mois.

Pour la branche Sanitaire, Sociale et Médico-Sociale, au moment où l’on parle de pacte de confiance, la véritable priorité, pour nos 3 Organisations syndicales, reste désormais la mise en place de Commissions Mixtes Paritaires sur chacune des Conventions Collectives, seule issue possible, pour remettre en place de véritables négociations dans le strict respect des règles du paritarisme

 

 

 

Sunday the 17th. Copyright © 2008-2015 www.fo-hotel-dieu.eg2.fr - Tous droits réservés - mur@ton . Joomla 3.0 Template.