FEHAP : Négociation sur la revalorisation salariale à juillet 2022

Imprimer

L'ensemble des organisations syndicales demande la mise à la signature d'un avenant portant sur l'augmentation de la valeur du point FEHAP.

 

  • La CFDT revendique une augmentation de 4%.
  • La CFE-CGC revendique une augmentation 5,6%.
  • La CFTC demande uniquement l'ouverture d'une négociation.
  • FORCE OUVRIÈRE et la CGT revendiquent le passage de la valeur du point FEHAP de 4,447 euros à 5 euros ce qui représente une augmentation de 12,4%.

La FEHAP nous indique avoir demandé au gouvernement, dans un souci d'équité, de bénéficier des fonds nécessaires pour financer une augmentation similaire à la fonction publique, soit 3,5%. La réponse de l'ensemble des organisations syndicales a été unanime. Elles ont demandé à la FEHAP de cesser de se comporter en accompagnant du gouvernement, et lui ont demandé de prendre ses responsabilités en proposant un avenant prenant en compte à minima l'inflation.

Pour FORCE OUVRIÈRE, les employeurs de la FEHAP doivent cesser leur politique d'accompagnement des mesures gouvernementales. Dans le secteur privé, c'est la négociation entre les organisations syndicales de salariés et les organisations patronales qui doit prévaloir.

La politique de la FEHAP qui consiste à récupérer les miettes que le gouvernement daigne laisser au secteur sanitaire, social et médico-social non lucrative n’est pas la bonne.

FORCE OUVRIÈRE a rappelé aux employeurs que notre secteur ne revendique pas une équité, mais l’égalité avec la Fonction publique hospitalière. La valeur du point FEHAP revendiquée par FORCE OUVRIÈRE n’est que le rattrapage partiel de trop nombreuses années de blocage des salaires. Si les employeurs de la FEHAP veulent endiguer la pénurie de personnel, faute d’attractivité, il va falloir qu’ils se décident à revoir leur politique salariale.

 

Thursday the 18th. Copyright © 2008-2015 www.fo-hotel-dieu.eg2.fr - Tous droits réservés - mur@ton . Joomla 3.0 Template.